Home » Posts tagged 'Feuille paroissiale'

Tag Archives: Feuille paroissiale

24 mai 2020 – 7ème Dimanche de Pâques – Année A

Retrouvez toutes les informations dans : bulletin paroissial 2020-22

Liberté conditionnée

Nous sommes ravis de pouvoir annoncer que les messes reprendront dans les églises dès avant la Pentecôte. Donc nous pourrons célébrer la Pentecôte dans les églises. Nous aurons surtout la joie de nous retrouver après de longues semaines sans nous voir – pour beaucoup d’entre nous.

Nous retrouvons donc la liberté d’exercer un droit fondamental de la personne humaine : l’exercice de la liberté religieuse. Nous le devons à une ordonnance très équilibrée du Conseil d’État saisi en référé par différentes instances et personnes privées, dont des évêques pour leurs diocèses. Le décret du gouvernement du 11 mai 2020 portant les mesures de sortie du confinement interdisait les rassemblements religieux dans les lieux de culte. Selon le Conseil d’Etat, eu égard au caractère fondamental de la liberté de culte, et parce que cette liberté peut s’exercer avec des mesures de protection adaptées dans les lieux de culte, cette interdiction est disproportionnée et manifestement illégale.

(suite…)

3 mai 2020 – 4ème Dimanche de Pâques – Année A

Retrouvez toutes les informations dans : bulletin paroissial 2020-19-1

LETTRE DU PAPE FRANÇOIS A TOUS LES FIDÈLES POUR LE MOIS DE MAI 2020

Chers frères et sœurs,
Le mois de mai est désormais tout proche, mois où le peuple de Dieu exprime avec une particulière intensité son amour et sa dévotion pour la Vierge Marie. Il est de tradition, en ce mois, de prier le Rosaire à la maison, en famille. Une dimension, la dimension domestique, que les restrictions de la pandémie nous ont “contraints” à valoriser, également du point de vue spirituel. J’ai donc pensé proposer à tous de redécouvrir la beauté de prier le Rosaire à la maison pendant le mois de mai. On peut le faire ensemble ou personnellement ; c’est à vous de choisir selon les situations, en évaluant les deux possibilités. Mais, de toute manière, il y a un secret pour le faire : la simplicité ; et il est facile de trouver, aussi sur internet, de bons modèles de prières à suivre. De plus, je vous offre les textes de deux prières à la Vierge que vous pourrez réciter à la fin du Rosaire, et que je réciterai moi-même pendant le mois de mai, uni à vous spirituellement. Je les joins à cette lettre de sorte qu’elles soient mises à la disposition de tous. Chers frères et sœurs, contempler ensemble le visage du Christ avec le cœur de Marie, notre Mère, nous rendra encore plus unis comme famille spirituelle et nous aidera à surmonter cette épreuve. Je prierai pour vous, spécialement pour ceux qui souffrent le plus, et vous, s’il vous plait, priez pour moi. Je vous remercie et vous bénis de tout cœur.


Rome, Saint Jean de Latran, 25 avril 2020 Fête de Saint Marc Evangéliste

François

ÉDITORIAL – 19 Avril 2020 – 2ème Dimanche de Pâques – Année A

Retrouvez toutes les informations dans : bulletin paroissial 2020-17

Esprit de Pentecôte

Nous sommes dans le grand jour de la Pâques. C’est-à-dire dans l’Octave de Pâques.
Un octave est un jour qui dure huit jours. Nous en avons deux dans notre année. Le premier pour la fête de Pâques, la plus importante pour notre foi, et le second pour la fête de Noël – reflet de la splendeur de la Résurrection. Nous célébrons donc aujourd’hui un grand dimanche de huit jours.
Même confinés, nous sommes au maximum de la solennité des célébrations.

ÉDITORIAL – 5 Avril 2020 – Dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur – Année A

Retrouvez toutes les informations dans : bulletin paroissial 2020-15

Elargis l’espace de ta tente

En ce temps de confinement, nous retrouvons le sens de l’Eglise domestique. Dans le même temps, les réseaux sociaux nous font connaître nombre d’initiatives paroissiales, diocésaines ou universelles.
De cette façon le cœur du monde bat dans chaque maison. Nous avons l’occasion de (re)découvrir à quel point nous sommes en communion lorsque nous prions chacun chez nous. Or nous priions déjà les uns pour les autres sans cesse bien avant le confinement.

Nous recevons par le diocèse le déroulement de célébrations de la semaine sainte « à la maison ». Les parents retrouvent ici leur rôle de premiers éducateurs de leurs enfants, en particulier dans le domaine de la vie spirituelle.

ÉDITORIAL – 31 mars 2019 – Année C

Retrouvez toutes les informations dans : Feuille Paroissiale 2019-14

4 ème dimanche de Carême de Lætare « Réjouissez-vous !’’

Se réjouir parce que déjà perce la joie pascale, la joie de la Résurrection

Croire en l’Esprit Saint à l’Église catholique

Le 18 mars dernier, le Cardinal Barbarin a remis sa démission au Pape François. Celui-ci l’a refusée, au titre de la présomption d’innocence. Mgr. Barbarin a décidé de se « mettre en retrait du gouvernement du diocèse ».

Il a donc confié ce gouvernement, pour les affaires courantes, au vicaire général modérateur de la curie, le Père Yves Baumgarten. Celui-ci est un prêtre du diocèse de Lyon, ordonné en 2004. Il était le bras droit de
l’évêque depuis déjà quelques années, pour l’administration diocèse.

Depuis le 19 mars dernier s’ouvre donc une période transitoire pour le gouvernement du diocèse. La situation est inédite et n’est pas prévue par le droit.

Pour voir un peu plus loin, le Père Baumgarten a rassemblé mardi 26 mars le conseil presbytéral, le conseil du diaconat et le conseil des laïcs en mission ecclésial pour fixer une feuille de route. Celle-ci définira des orientations simples et claires pour les mois à venir. Il veut aussi à
travers ces conseils, avoir un écho le plus large possible des attentes et des aspirations du peuple de Dieu dans le diocèse de Lyon.

Nous en saurons donc plus à propos du gouvernement du diocèse dans les jours à venir. Il est impossible de savoir aujourd’hui quand cette période « de transition » va se finir, ni par qui cette fin pourra être prononcée.

Il faut s’attendre à beaucoup de critiques et de questions durant cette période. La prière en faveur de l’unité du diocèse est donc particulièrement nécessaire dans cette période – dans un amour renouvelé de l’Église.

La continuité de la vie du diocèse est donc assurée. Il nous faut faire preuve d’amour pour l’Église, d’humilité face au monde. Nous marchons vers Pâques dans l’espérance du Salut donné par Dieu.

Père Bertrand Carron

ÉDITORIAL – 2 décembre 2018 – Année C 1 er dimanche de l’Avent

Bonne année !

Retrouvez toutes les informations dans : Feuille Paroissiale 2018-49

Ce dimanche deux décembre, nous entrons en Avent. Nous changeons aussi d’année liturgique. Nous entrons dans une nouvelle année. Le temps de l’Avent est donc autre chose que la préparation de Noël. La perspective est beaucoup plus large que la simple préparation de Noël. Il s’agit d’une fête importante, mais nous attendons beaucoup plus. Nous attendons la venue du Sauveur à la fin des temps. C’est pourquoi l’Evangile des deux premiers dimanches de l’Avent annonce la venue du Messie à la fin des temps.

(suite…)

ÉDITORIAL – 25 novembre 2018 – Année B 34ème dimanche du temps ordinaire

 ‘’Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l’Univers’’

Noël’In pour entrer en Avent

Retrouvez toutes les informations dans : Feuille Paroissiale 2018-48

Désormais depuis plusieurs années, notre paroisse participe à Noël’In avec intensité.

Nous proposons à tous ceux qui passent par le territoire de La Tour de Salvagny, d’entrer dans l’église pour un temps d’animation, de réflexion et de prière.

Cette année le week-end de Noël’In tombe au même moment que l’entrée en Avent.

Le dimanche 2 décembre sera le premier dimanche de l’Avent. L’accueil proposé à toutes et tous le samedi et le dimanche sera une belle façon de se mettre en marche pour accueillir le Sauveur dans notre vie.

(suite…)

ÉDITORIAL – 18 novembre 2018 – Année B 33ème dimanche du Temps ordinaire

Centenaire du 11 novembre 1918

Retrouvez toutes les informations dans : Feuille Paroissiale 2018-47

Dans tous nos villages, nous avons célébré avec ferveur la fin du conflit mondial qui a duré d’août 14 au 11 novembre 1918.

Ce conflit a permis en France une grande réconciliation entre l’Église et la République. Suite aux lois de séparation de l’Église et de l’État, et aux spoliations des biens de l’Église par la République – la deuxième fois en cent ans. Suite à l’exil des communautés religieuses chassées de leurs biens, la
mésentente était profonde entre la République Française et l’Église. Or voici que les catholiques de France, en particulier les religieux en exil, ont pris fait et cause pour la République envahie, et se sont engagés massivement
pour défendre leur Patrie.

(suite…)

ÉDITORIAL – 11 novembre 2018 – Année B 32ème dimanche du Temps ordinaire

Entre deux lettres

Retrouvez toutes les informations dans : Feuille Paroissiale 2018-46

Le 31 octobre dernier s’achevait le synode des évêques à propos des jeunes, de la foi et du discernement vocationnel. Les Pères synodaux, c’est-à-dire les évêques réunis au synode, ont écrit une lettre pour les jeunes.

Sans refuser de voir les difficultés de l’Église – en particulier par rapport aux jeunes, les évêques appellent à un enthousiasme fervent pour travailler le monde en profondeur.

« Que nos faiblesses ne vous découragent pas, que les fragilités et les péchés ne fassent pas obstacle à votre foi. L’Église est votre mère, elle ne vous abandonne pas, elle est prête à vous accompagner sur de nouveaux chemins, dans les hauteurs, là où le vent de l’Esprit souffle plus fort, chassant les noirs nuages de l’indifférence, de la superficialité et du découragement. »

(suite…)

ÉDITORIAL – dimanche 4 novembre 2018 – Année B 31ème dimanche du Temps ordinaire

Célébration du centenaire de l’armistice de 1918

Retrouvez toutes les informations dans : Feuille Paroissiale 2018-45

Beaucoup s’inquiètent de l’état du monde d’aujourd’hui. Nous voyons la violence dans tant d’endroits. La création elle-même est violentée depuis trop longtemps par l’humanité. Les hommes ne cessent de lutter les uns contre les autres dans des luttes meurtrières et stériles.

Et pourtant nous célébrons un grand jour de libération. Le 11 novembre 1918, la violence a pour ainsi dire disparu sur les frontières de nombreux pays en même temps. Si aujourd’hui nous regrettons le temps passé, qu’il nous suffise de faire mémoire de cette violence exercée sans frein pendant quatre ans, pour nous réjouir de l’état du monde où nous sommes aujourd’hui.

Il est bon pour nous de chérir la paix dans laquelle nous vivons, et de nous en réjouir avec intensité. Cela n’enlèvera rien à notre lucidité, mais pourrait bien nous aider à vivre ce que notre temps propose avec plus d’espérance et de joie.

(suite…)
Diocèse de Lyon

RSS L’Evangile quotidien

  • Évangile : « Ce que tu auras accumulé, qui l’aura ? » (Lc 12, 13-21)

Le saint du jour