Home » Accueil » ÉDITORIAL – Dimanche 21 mai 2023 – 7e dimanche de Pâques

ÉDITORIAL – Dimanche 21 mai 2023 – 7e dimanche de Pâques

Retrouvez la feuille paroissiale hebdomadaire N°21

Ecoutez l’homélie du Père Jimenez pour l’Ascension

Ecoutez l’homélie du Père Jimenez du 7e dimanche de Pâques

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 17, 1b-11a

« Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi, car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé. Moi, je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés, car ils sont à toi. Tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi ; et je suis glorifié en eux. Désormais, je ne suis plus dans le monde ; eux, ils sont dans le monde, et moi, je viens vers toi. »

Nous voici après l’Ascension, la liturgie nous donne à méditer ce texte de la prière sacerdotale de Jésus dans l’Evangile de Jean. C’est la prière de celui qui est déjà auprès du Père et Jean met ces paroles dans sa bouche avant la mort et la résurrection, l’Ascension et la Pentecôte.

Jean nous fait entrer dans l’intimité de la prière du Fils au Père. Jésus est dans cette attitude de cœur à cœur.

Les yeux levés au ciel, il affirme que sa tâche a été accomplie. Il a fait connaître le Père à ceux que ce dernier lui a donnés. Il peut à présent terminer sa mission. Cette prière se situe avant l’épisode de l’arrestation, nous savons que cette mission va se conclure par le salut sur la croix.

Jésus et le Père sont glorifiés l’un par l’autre, l’un et l’autre sont dans un partage. Ce qu’ils partagent, c’est leur être même, c’est l’amour dont ils sont la source et le réceptacle. Cet amour du Père et du Fils n’est pas jalousement gardé pour eux. L’Amour n’a de vérité que s’il est partagé et c’est à présent le don qui est fait aux disciples. Les disciples deviennent les porteurs de l’amour du Père et du Fils ou du Père par le Fils, pour le monde.

Le Fils a introduit les disciples dans une nouvelle ère, celle des porteurs d’amour. Ils revêtent la dignité de fils dans le Fils et sont dépositaires de sa mission. Ils ont à faire connaître le Père par l’unique moyen de l’Amour.

Le disciple est constitué comme tel par sa capacité à témoigner de l’Amour de Dieu à une humanité en quête de sens. Tous ne sont pas établis comme disciples, mais tous cherchent le sens de leur vie et Dieu, par les disciples en Jésus Christ, leur offre de connaître le sens de l’Amour.

Les disciples sont formés à l’école de l’Amour du Père et du Fils sous la motion de l’Esprit Saint. C’est cet Esprit Saint qui fait l’unité du Père et du Fils dans l’unique dynamique de l’Amour et c’est cet Esprit Saint qui va nous être envoyé par le Fils d’auprès du Père pour nous régénérer et faire de nous ces témoins d’amour dont le monde a tant besoin.

Nous sommes dans le monde, mais nous ne sommes pas du monde, le don de l’Esprit Saint va nous recréer et faire de nous ces créatures nouvelles, renouvelées par l’Amour de Dieu que nous avons à communiquer autour de nous.

Nous ne pouvons pas avoir de mission plus enthousiasmante que d’être ces témoins d’amour pour le monde.

Une question subsiste : acceptons-nous la mission ?

Père Jorge JIMENEZ

Diocèse de Lyon

Flux L’Evangile quotidien

  • Évangile : « Ils le condamneront à mort » (Mt 20, 17-28)

Le saint du jour