Home » Accueil » ÉDITORIAL – Dimanche 19 décembre 2021 – 4ème Dimanche de l’Avent

ÉDITORIAL – Dimanche 19 décembre 2021 – 4ème Dimanche de l’Avent

Retrouvez toutes les informations dans la feuille hebdomadaire N°51.

LETTRE DE SAINT LÉON LE GRAND

Il ne sert à rien de dire que notre Seigneur, fils de la Vierge Marie, est un homme véritable et parfait, si l’on ne croit pas qu’il est un homme de cette descendance que proclame l’Évangile. Matthieu dit en effet : Livre des origines de Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham (Matthieu 1,1). Il suit donc l’ordre des naissances humaines, de façon à conduire la suite des générations jusqu’à Joseph, à qui la mère du Seigneur était promise en mariage. Luc, au contraire, en remontant les degrés de succession revient au chef de file du genre humain, pour montrer que le premier Adam et le nouvel Adam ont la même nature (Luc 3, 23-38).

Car si l’homme nouveau, semblable à la chair du péché, n’avait pas assumé notre condition ancienne et dégradée, si celui qui est consubstantiel au Père n’avait pas daigné devenir consubstantiel à sa mère, si lui, seul indemne de tout péché, ne s’était pas uni à notre nature, l’humanité tout entière serait restée prisonnière sous l’esclavage du démon et nous n’aurions pu profiter de la victoire remportée par le Christ, parce que cette victoire aurait été obtenue en dehors de notre nature (Lettre de Saint Paul aux Romains 8, 3).

 Le sacrement de notre régénération a brillé pour nous en vertu de cette participation étonnante à notre nature : si la conception et la naissance du Christ ont été opérées par l’Esprit, c’est en vertu du même Esprit que nous-mêmes pouvons renaître.

 C’est pourquoi l’Évangéliste désigne les croyants comme ceux qui ne sont pas nés de la chair et du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme, mais qui sont nés de Dieu (Jean 1, 12-13).

Saint Léon le Grand
Diocèse de Lyon

Flux L’Evangile quotidien

  • Évangile : « Tu as reçu le bonheur, et Lazare, le malheur. Maintenant, lui, il trouve ici la consolation, et toi, la souffrance » (Lc 16, 19-31)

Le saint du jour