Home » Accueil » ÉDITORIAL – Dimanche 4 juin 2023 – Dimanche de la Trinité

ÉDITORIAL – Dimanche 4 juin 2023 – Dimanche de la Trinité

Retrouvez la Feuille Paroissiale Hebdomadaire N°23

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 3, 16-18

Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.  Celui qui croit en lui échappe au Jugement ; celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Solennité de la Trinité.

Voici l’arbre qui cache la forêt ou plutôt le concept qui éloigne les croyants.

« La Trinité… je n’y comprends rien. » Avec cette phrase, nous venons nous dispenser de tout effort théologique, mais aussi d’une belle rencontre vivifiante.

Qu’est-ce donc que la Trinité ? Est-ce une construction humaine pour dire l’indicible de Dieu ou est-ce une réalité de foi ?

Quand nous traçons sur nous le signe de la croix spontanément nous nommons les trois personnes de la Trinité : le Père, le Fils, et l’Esprit, chacun à sa place et chacun en relation avec les deux autres.

La Trinité est ce mystère de Dieu présent depuis les origines.

Dieu est relation, et dès le livre des commencements, ou la Genèse, Dieu est verbe, il parle, il s’adresse une parole : serait-il en train de soliloquer ou a-t-il, dès le commencement, une oreille ?

Qui est à la fois récepteur de la parole de Dieu et acteur de cette même parole ? L’Evangile de Jean précise : « Au COMMENCEMENT était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. » (Jn 1,1).

Ce n’est déjà pas si mal, notre Trinité est déjà composée de deux membres. Il en manque un.  Jésus est auprès de Dieu et il prend chair de la Vierge Marie. Mais aussi, il est la Parole, le Verbe de Dieu. Ainsi, il ne nous reste plus que l’Esprit Saint à faire venir dans cette Trinité. Jésus nous dit : « Le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. » (Jn 14,26)

L’Esprit Saint est donc depuis le début avec le Père, ils sont donc bien trois, le Père, le Fils et l’Esprit. Notre Trinité est bien présente dès le début et ils sont tous trois Dieu. Dieu est un. Il n’y a pas plusieurs dieux, les chrétiens ne sont pas polythéistes, leur panthéon n’est pas composé de nombreux dieux comme le panthéon romain. D’ailleurs, trois est un bien triste panthéon. Il est trois et que trois. Un seul Dieu en trois personnes. Voici le secret de la foi chrétienne, Dieu, le seul Dieu, le Dieu unique, se manifeste à nous de manière distincte. Chaque personne de la Trinité a la faculté de nous rejoindre là où nous sommes, Dieu est toujours celui qui fait le premier pas. Il se penche vers sa créature comme un père sur le berceau de son enfant. Sans cesse à son écoute, et sans cesse en train de lui envoyer des messages pour qu’il grandisse.

Il est le Père, le Créateur, la source de la vie, il est le Fils, le compagnon de route et il est l’Esprit, le conseiller, toujours avec nous, joignable à chaque instant.

Choisir de prier Dieu en faisant fi de la Trinité, c’est se priver d’un lien unique et indispensable, c’est préférer la boîte aux lettres au contenu de chacune des lettres.

Dieu se rend présent à nous d’une manière délicate, en fonction de nos besoins. Soyons attentifs à le rencontrer tel qu’il s’adresse à nous.

Amen. Ainsi, la croix a ses quatre sommets : le dernier est notre acceptation.

Père Jorge JIMENEZ

Diocèse de Lyon

Flux L’Evangile quotidien

  • Évangile : « Ils le condamneront à mort » (Mt 20, 17-28)

Le saint du jour