Home » Accueil » ÉDITORIAL – 7 avril 2019 – Année C 5ème dimanche de Carême

ÉDITORIAL – 7 avril 2019 – Année C 5ème dimanche de Carême

Retrouvez toutes les informations dans : Feuille Paroissiale 2019-15

L’Église vit, en prenant son temps

Ce dimanche 07 avril 2019, trois choses ont lieu en même temps au moment de la célébration de l’Eucharistie.

Nous aurons l’entrée en catéchuménat de Kevin, jeune adulte en route vers le baptême, et les scrutins célébrés pour dix enfants en âge scolaire, dont les baptêmes auront lieu autour de la prochaine Pâques. Pour l’un d’eux, Gabin, la célébration du scrutin a déjà eu lieu à Dommartin.

Tout cela se fera pendant une messe « qui prend son temps ». C’est-à-dire durant laquelle la liturgie de la Parole sera particulièrement développée, pour que chacun puisse la méditer personnellement et en Église, avec ses voisins de banc de ce jour-là.

Kevin entre en Église dimanche. Il convient, lorsqu’un non baptisé désire recevoir le baptême, qu’après quelques temps de route avec son accompagnateur, il puisse formellement demander à l’Église de le recevoir en son sein. Il devient alors chrétien, avec un statut particulier, celui de catéchumène. Il demeure catéchumène jusqu’à son baptême. Il fait désormais partie de l’Église, et donc ses frères chrétiens en prennent soin, et se réjouissent avec lui des étapes vers son baptême. Lorsqu’un catéchumène se manifeste, c’est la communauté qui s’agrandit.

Loris, Emma, Lilly, Nino, Lena, Hugo, Lou, Léa, Camille et Milan font une étape supplémentaire vers leur baptême dimanche. C’est le « scrutin ». Il ne s’agit pas d’un vote dans l’assemblée pour savoir si ces enfants sont acceptés ou non ! Le mot « scrutin » provient de la parole du psaume : « Tu me scrutes, Seigneur et tu sais… ». Dans leur préparation au baptême, ces enfants ont pris conscience de leur péché et de leur fragilité. Ils demandent au Seigneur notre Dieu de leur donner son Esprit de force et de lutte contre le mal, et de chasser toute influence de Satan et du péché en eux. Il s’agit d’une vraie rupture pour vivre désormais paisiblement avec Dieu et leurs frères. Là encore, c’est une grande joie pour toute la communauté. Nous ferons aussi mémoire de l’Esprit reçu à notre propre baptême, et qui depuis nous aide à lutter nous-mêmes, jour après jour contre le mal.

Venons donc nous réjouir dimanche dans une Eglise qui grandit.

Père Bertrand Carron.

Diocèse de Lyon

Flux L’Evangile quotidien

  • Évangile : « Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil pendant le temps où l’Époux est avec eux ? » (Mt 9, 14-17)

Le saint du jour