Home » Accueil » ÉDITORIAL – 26 Avril 2020 – 3ème Dimanche de Pâques – Année A

ÉDITORIAL – 26 Avril 2020 – 3ème Dimanche de Pâques – Année A

Retrouvez toutes les informations dans : bulletin paroissial 2020-18

Renoncements

Le confinement dure, et nous voyons que nous n’en sortirons pas d’un seul coup, mais que des efforts seront encore nécessaires après le 11 mai.


Cela signifie que toutes les célébrations qui nourrissent la vie de nos paroisses durant le temps pascal et au début de l’été, sont remises en cause pour des raisons qui ne dépendent pas de nous.
Ce sont par dizaine des mariages, des baptêmes – en commençant par ceux de Pâques, des premières Communions, renvoyés aux calendes grecques. Il s’agit d’un temps pascal durant lequel l’Esprit Saint sera moins manifesté que durant d’autres années. Nous ne savons même pas si nous pourrons nous rassembler au moment de la Pentecôte.

Ce temps pascal est donc un temps de renoncement pour beaucoup de familles, organisées de longue date pour se retrouver et faire la fête. C’est un temps de renoncement pour la communauté chrétienne toute entière – privée qu’elle est des sacrements, qui supposent des rapports et des actes
vraiment humains.

Pour notre vie spirituelle, nous pouvons en tirer des enseignements, du côté de la grâce reçue habituellement. Nous sommes obligés de sortir d’une « habitude » des sacrements. La Communion n’est pas une évidence. D’habitude, nous ne sommes pas très attentifs à nous demander si notre Communion est légitime ou pas. Maintenant le jeûne eucharistique se fait durable, et nous rejoignons la situation de ceux et celles qui ne peuvent communier en conscience. Nous avons l’occasion de creuser
notre désir de Communion, manifesté par la Communion de désir, une Communion spirituelle. De même nous pouvons toujours nous préparer à recevoir le sacrement de la pénitence et de la réconciliation. Nous
avons le temps de nous préparer à nouveau à recevoir le corps du Christ, en mettant en place auparavant la demande de pardon nécessaire.
Nous sommes éloignés des sacrements aujourd’hui, que ce jeûne creuse en nous la soif de la grâce de la réconciliation avec Dieu et avec nos frères, et le désir d’une vraie Communion, renouvelée dans l’Esprit Saint.


Père Bertrand Carron.

Diocèse de Lyon

RSS L’Evangile quotidien

  • Évangile : « Tu es le Christ, le Messie de Dieu. – Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup » (Lc 9, 18-22)

Le saint du jour