Accueil » Accueil » ÉDITORIAL – dimanche 5 novembre 2017 – Année A

ÉDITORIAL – dimanche 5 novembre 2017 – Année A

Retrouvez toutes les informations dans  : Feuille Paroissiale Semaine 45

Par votre persévérance, vous alimentez notre espérance

Lundi soir, salle Jeanne d’Arc, nous avons entendu le témoignage de nos amis libanais, désormais revenus dans leur beau pays.

Malgré l’instabilité politique qui règne au Liban, malgré les difficultés nées de l’accueil depuis des décennies de nombreuses communautés de réfugiés, les chrétiens maronites témoignent de leur vitalité. Il leur a fallu reconstruire après la guerre de 1975, et reconstruire en particulier les communautés chrétiennes. Ils nous donnent en tout cas – au-delà des différences culturelles, un témoignage de fermeté et de dynamisme volontaire.

Le Pape François, parlant aux communautés arabophones déclarait en audience publique :

« On n’apprend pas à espérer tout seul. »

« Pour être alimentée, l’espérance a besoin d’un « corps » dans lequel les différents membres se soutiennent et se raniment mutuellement. Cela veut dire alors que si nous espérons, c’est parce que beaucoup de nos frères et sœurs nous ont enseigné à espérer et ont gardé vivante notre espérance. »

Dans ce temps où nous fêtons à la fois les saints – tous les saints, et les défunts de nos communautés, que notre communauté témoigne de la foi qui l’anime : que nous sachions aimer ce que nous ne voyons pas encore, c’est le propre de l’espérance. Nous ne savons pas à quoi notre communauté ressemblera dans quelques années, mais nous pouvons déjà aimer ce qui nous est donné de vivre. Que nous demeurions fermes dans le Seigneur, sachant qu’au-delà de la tristesse, de l’oppression et du caractère inéluctable de la mort, la dernière parole sera la sienne, et ce sera une parole de miséricorde, de vie et de paix :

« Viens, viens à moi, mon frère ; viens, viens à moi ma sœur, pour toute l’éternité. »

Père Bertrand Carron.

Diocèse de Lyon

RSS L’Evangile quotidien

  • Évangile : « Le jour où le Fils de l’homme se révélera » (Lc 17, 26-37)

Le saint du jour