Home » Feuille paroissiale » ÉDITORIAL – dimanche 30 avril 2017 – Année A

ÉDITORIAL – dimanche 30 avril 2017 – Année A

Retrouvez toutes les informations dans le : bulletin paroissial du 30 avril 2017

Entre deux tours

Nous prions tous les dimanches pour les dirigeants de notre pays. Nous le faisons aussi dans notre prière personnelle. La vie des chrétiens n’est pas détachée des réalités politiques. Nous sommes donc aussi à l’écoute de l’Évangile dans nos choix politiques, et en matière d’engagement dans la cité. Je propose donc d’entendre à nouveau les évêques de France qui ont publié un texte sur le site de la Conférence des Évêques (www.eglise.catholique.fr/).

Les évêques n’appellent pas à voter pour un candidat, mais donnent des éléments pour le discernement de chacun. Les évêques rappellent encore que le scrutin présidentiel se tient dans une logique plus large, avec les élections législatives et sénatoriales à venir. Le contexte s’élargit à d’autres formes de participation à la démocratie, qui s’accompagne de l’engagement des citoyens dans la vie sociale.  Les chrétiens ont des revendications à faire valoir dans la société pluraliste où nous vivons. Il nous appartient de le faire selon les règles de la démocratie représentative parlementaire dans laquelle nous vivons.

Je souligne trois points dans la déclaration des évêques. À propos du projet de société que nous portons : « Nous croyons en une société où l’être humain est plus qu’un élément du processus économique ou technologique. La dignité de notre société se reconnaît au respect des plus faibles de ses membres depuis le début de leur vie jusqu’à leur fin naturelle. »

« Concernant les migrants, l’accroissement du phénomène migratoire, du à de nombreux facteurs, est un constat, pas un combat. Quand certains pays accueillent des millions de réfugiés, comment notre pays pourrait-il reculer devant la perspective d’accueillir et d’intégrer quelques dizaines de milliers de ces victimes ? Notre volonté de solidarité ne peut pas se réduire au cadre restreint de notre pays. »

Les évêques insistent aussi sur les évolutions nécessaires de l’Union Européenne. « C’est une véritable adhésion des peuples d’Europe au projet européen qu’il faut favoriser. Et cette adhésion suppose de respecter davantage le fait historique et culturel des nations qui composent le continent. »

Enfin les évêques en appellent à l’espérance, vertu théologale, propre aux chrétiens : « les difficultés que nous rencontrons ne sont pas un appel au renoncement. Au contraire, elles nous invitent à investir toutes nos capacités pour construire une société plus juste, plus fraternelle dans ses diversités et plus respectueuse de chacun. »

Notre conscience informée au mieux, il nous reste à décider avec discernement ce qui est le mieux pour notre avenir commun, entre deux projets radicalement différents.

Père Bertrand Carron.

Diocèse de Lyon

Flux L’Evangile quotidien

  • Évangile : « Tu as reçu le bonheur, et Lazare, le malheur. Maintenant, lui, il trouve ici la consolation, et toi, la souffrance » (Lc 16, 19-31)

Le saint du jour